PRISM : Abandonnez Google, Gmail, Facebook, Microsoft et Apple !

606x341_229410_prism-snowden-en-route-pour-moscou

Début juin 2013, Edward Snowden a rendu publiques, par l’intermédiaire des médias (notamment le Guardian et le Washington Post), des informations top-secrètes de la NSA concernant la captation des métadonnées des appels téléphoniques aux États-Unis, ainsi que le système d’écoute sur internet du programme de surveillance PRISM du gouvernement américain.

Justifiant ces révélations, il indique que son « seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui ». Suite à ses révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux.

PRISM (officiellement US-984XN) est un programme gouvernemental américain secret, entré en vigueur en 2007, qui donne de façon absolument légale à la NSA (National Security Agency) un accès sans précédent aux serveurs des grandes entreprises de haute technologie (ex : Google, Facebook, Microsoft, Yahoo, Paltalk, AOL, Skype, YouTube, Apple), afin de surveiller toutes les informations (i.e. récolter les données) qui transitent par des serveurs américains.

Prism-surveillait-egalement-l-Europe_article_landscape_pm_v8 La création de PRISM, en décembre 2007, a été permise par le Protect America Act of 2007, adopté sous la présidence de George W. Bush, et le FISA Amendments Act of 2008, qui donne une immunité légale aux entreprises qui coopèrent volontairement avec les services de renseignements américains. Le FISA Amendments Act a été renouvelé en décembre 2012 sous l’administration Obama pour une période de cinq ans. Ces amendements autorisent les agences de renseignements à monitorer les appels téléphoniques, les courriels et toutes autres formes de communication faits par des citoyens américains sans mandat d’un tribunal quand l’une des parties n’est pas sur le sol des États-Unis.

NSa « N’importe qui ayant peur de voir ses communications interceptées de n’importe quelle manière qui soit devrait utiliser des services dont les serveurs ne transitent pas par les Etats Unis. »

Le site PRISM ⚡ Break propose une liste des solutions informatiques qui tombent sous la coupe du PRISM et donne pour chacune des alternatives plus respectueuses de la vie privée :

  • Comme navigateur, utiliser Mozilla Firefox plutôt que Safari, Chrome ou Internet Explorer
  • Comme moteur de recherche, utiliser Startpage plutôt que Google Search (les résultats sont les mêmes car Startpage utilise Google Search !)
  • Utiliser Linux (ex : Linux Mint, Fedora, …) plutôt que Windows, OS X, ou Chrome OS
  • Concernant Apple, aucun problème, si vous achetez Apple, c’est que vous adorez et cautionnez tout ça, donc continuez, vous ne pouviez faire de meilleur choix !
L’ironie de tout cela est que toutes ces alternatives constituent généralement des solutions de bien meilleure qualité ! Par contre, je n’ai pas encore trouvé d’alternative qui me convienne pour Google Maps…


Thinkerview – Interview d’Eric Filiol (hacker, cryptanalyse, ancien de la DGSE)

Cette entrée a été publiée dans Réflexions. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to PRISM : Abandonnez Google, Gmail, Facebook, Microsoft et Apple !

  1. dimtac dit :

    Pour l’alternative à Google Maps vous avez http://map.project-osrm.org/ :-)

  2. OLY dit :

    TU DEVRAIS REGARDER http://www.openmap.org OU http://openstreetmap.fr

    CERTE C’EST GOOGLE QUI A FOURNIS LES SOURCES MAIS JE PENSE QU’IL Y A MOYEN DE CONTOURNER LEUR ABUS

  3. Aurel dit :

    Linux c’est réservé à certains geeks et à une minorité de pros. Ca rend un peu moins invulnérable face au Prism. Je prendrais plutôt Chrome Os tout en évitant certains fichages en évitant de m’inscrire sur certains sites. Mais que penser d’un site comme 118000 qui fiche les gens en mettant leur numéro de téléphone fixe à la vue de tout le monde? C’est insupportable de voir qu’il y a autant d’harcèlements téléphoniques de la part d’entreprises et tout aussi lamentable que du côté des politiques, des FAI ou des moteurs de recherches on ne dit pas un mot non plus on préfère dénoncer uniquement à juste titre le fichage qui consiste à revendre des données personnelles aux entreprises. Un an après, il n’y a pas de grandes leçons de tirées de la part des industriels même s’ils se tournent de plus en plus vers des OS libres comme Samsung et Nokia.

  4. Laurent dit :

    Voici un billet avec quelques astuces pour la téléphonie : http://gurau-audibert.hd.free.fr/josdblog/2013/02/freebox-filtrage-des-appels-entrants/
    Je viens de vérifier, sans être sur liste rouge, je ne suis pas encore référencé par 118000. Par contre, je continue à recevoir des appels publicitaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *