Archives de la catégorie : Divers

Peinture des murs en placoplatre

Contexte et matériel

peinture-murale

L’objectif de ce billet est de décrire comment peindre un mur. Je n’ai pas encore trouvé de solution miracle pour la pratique du masquage, mais j’expliquerai la problématique et des solutions glanées sur le web. Le matériel nécessaire sera le suivant.

  • Papier à poncer 180
  • Ruban de masquage
  • Pinceau
  • Rouleau
  • Sous-couche plaque de plâtre
  • Peinture
(suite…)
Publié dans Bricolage | 1 commentaire

Repeindre un escalier en bois

Contexte et matériel

un-escalier-colore-dulux-valentine

L’objectif de ce billet est de décrire comment rajeunir un escalier en bois classique (généralement vernis) en le repeignant. Le matériel nécessaire sera le suivant.

  • Saint Marc
  • Papier à poncer 180
  • Mastic bois le cas échéant (petites réparations)
  • Pinceau
  • Rouleau à poils mi-longs (9 à 12 mm)
    En fait, j’ai utilisé un petit rouleau Nespoli bleu finition satinée (11cm, ∅15mm).
  • Préparation Planchers et Escaliers V33
  • Peinture Rénovation Planchers et Escaliers V33
NuancierV33Escalier (suite…)
Publié dans Bricolage | Laisser un commentaire

Pourquoi faut-il humidifier l’air intérieur l’hiver ?

VIGNETTE_RESPIRER

Conséquences d’un air trop sec

Il est important de surveiller le taux d’humidité dans une maison, surtout chez les personnes vulnérables (problèmes respiratoires, rhinite, asthme, kératoconjonctivites…) pour lesquels de réels impacts néfastes sur la santé sont observables :

  • Lèvres gercées
  • Yeux secs et rougis
  • Lentilles de contact irritantes
  • Peau sèche et squameuse (dermatite)
  • Picotements dans la gorge, toux sèche
  • Muqueuses du nez et de la gorge asséchées ou irritées
  • Voix respiratoires irritées
  • Augmentation du risque d’infection (propagation des virus comme celui de la grippe)
  • Diminution de l’immunité
  • Les poumons retiennent moins d’oxygène
  • Sensation de froid à température normale
  • Augmentation de l’électricité statique
  • Gêne et irritation accrue à la fumée de tabac
  • Augmentation de la concentration en poussières dans l’air
(suite…)
Publié dans Réflexions | Laisser un commentaire

Quelle architecture pour sa Domotique ?

Problématique

1_Building_A2

Voilà maintenant bientôt un an et demi que je me suis lancé dans la domotique. J’ai débuté avec SynoZwave, puis, très vite, j’ai fait l’acquisition d’une Vera Lite et ensuite d’une IPX800. L’objectif de ce billet est de prendre un peu de recul et de proposer une réflexion sur la façon d’architecturer sa domotique.

Selon moi, la domotique comporte principalement deux facettes.

  1. La première facette est l’IHM (Interface Homme Machine). L’IHM permet de piloter sa maison, depuis une interface plus ou moins centralisée, à partir d’un smarphone, d’une tablette, d’un navigateur Internet et tout cela que l’on soit sur place ou à distance. L’IHM permet, par exemple, de pouvoir redémarrer son chauffage avant de rentrer de vacances, de pouvoir activer son alarme à distance parce qu’on a oublié de l’activer en partant, de pouvoir désactiver son alarme et ouvrir son garage avec son téléphone parce qu’on a oublié ses clefs à la maison, etc.
  2. La seconde facette, que je qualifierais d’Intelligence, est constituée par un ensemble d’automatismes. Dans une box domotique, l’intelligence est généralement implémentée parce que l’on appelle des scénarios. Cette facette rassemble tout ce que la domotique peut faire automatiquement comme une gestion intelligente du chauffage, des luminaires, de l’arrosage, etc.
(suite…)
Publié dans Domotique, Réflexions, Contrôleurs, Eloise | 8 commentaires

Ponctualité des trains versus Ressenti des usagers

imgRATP

La SNCF et la RATP communiquent leurs performances en annonçant une mesure de ponctualité de l’ordre de 95%. L’idée véhiculée par un tel chiffre est que les transports en commun sont pratiquement toujours à l’heure. Pourtant, le vécu des usagers est tout autre : ils doivent subir des retards dans leur trajet souvent importants et toutes les semaines, voir plusieurs fois par semaine. Cet affichage est donc souvent perçu de manière insultante par les principaux intéressés.

Tout d’abord, comment cette mesure de ponctualité est elle calculée ? La ponctualité prend en compte tous les voyageurs du lundi au dimanche, du premier au dernier train. Un voyageur qui arrive à sa destination avec un délai supplémentaire de 5 minutes ou plus est considéré en retard.

Prenons maintenant un cas concret (et réel) d’usager. Ce dernier vit en proche banlieue parisienne et se rend au travail à Paris en empruntant un transilien (ligne H), puis un RER (ligne E) et enfin un métro (ligne 13). Voici la ponctualité affichée pour ces différentes lignes (chiffres du trimestre janvier-décembre 2013) :

  • Ligne H : 94,4%
  • Ligne E : 94,7%
  • Ligne 13 : 94,3%*

* Le chiffre du métro n’est pas une mesure de ponctualité mais un pourcentage du nombre réel de métros en circulation aux heures de pointe par rapport au service commandé.

Quelle est la probabilité pour l’usager de ce trajet d’avoir un incident de plus de 5 minutes ?

  • La probabilité d’avoir un incident sur ce trajet est de (1-0.944×0.947×0.943)=0.157 soit 15,7%.
  • La probabilité d’avoir un incident pendant la journée (trajet aller + trajet retour) est de (1-(0.944×0.947×0.943)^2)=0.289 soit 28,9%.
  • La probabilité d’avoir un incident pendant la semaine (5 trajets aller/retour) est de (1-(0.944×0.947×0.943)^10)=0.819 soit 81,9%.

Ainsi, pendant que le SNCF et la RATP communiquent sur 95% de ponctualité, l’usager est quasiment certain (82% de chances) d’avoir au moins un problème dans la semaine. Sachant que, en général, un problème sur la ligne H c’est un train supprimé (donc 20 minutes de retard) ou un incident plus grave (qui se compte en heures) et la messe est dite :

95% de ponctualité = une galère hebdomadaire pour les usagers !

(suite…)
Publié dans Réflexions | Laisser un commentaire

PRISM : Abandonnez Google, Gmail, Facebook, Microsoft et Apple !

606x341_229410_prism-snowden-en-route-pour-moscou

Début juin 2013, Edward Snowden a rendu publiques, par l’intermédiaire des médias (notamment le Guardian et le Washington Post), des informations top-secrètes de la NSA concernant la captation des métadonnées des appels téléphoniques aux États-Unis, ainsi que le système d’écoute sur internet du programme de surveillance PRISM du gouvernement américain.

Justifiant ces révélations, il indique que son « seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui ». Suite à ses révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux.

PRISM (officiellement US-984XN) est un programme gouvernemental américain secret, entré en vigueur en 2007, qui donne de façon absolument légale à la NSA (National Security Agency) un accès sans précédent aux serveurs des grandes entreprises de haute technologie (ex : Google, Facebook, Microsoft, Yahoo, Paltalk, AOL, Skype, YouTube, Apple), afin de surveiller toutes les informations (i.e. récolter les données) qui transitent par des serveurs américains.

Prism-surveillait-egalement-l-Europe_article_landscape_pm_v8 La création de PRISM, en décembre 2007, a été permise par le Protect America Act of 2007, adopté sous la présidence de George W. Bush, et le FISA Amendments Act of 2008, qui donne une immunité légale aux entreprises qui coopèrent volontairement avec les services de renseignements américains. Le FISA Amendments Act a été renouvelé en décembre 2012 sous l’administration Obama pour une période de cinq ans. Ces amendements autorisent les agences de renseignements à monitorer les appels téléphoniques, les courriels et toutes autres formes de communication faits par des citoyens américains sans mandat d’un tribunal quand l’une des parties n’est pas sur le sol des États-Unis.

NSa « N’importe qui ayant peur de voir ses communications interceptées de n’importe quelle manière qui soit devrait utiliser des services dont les serveurs ne transitent pas par les Etats Unis. »

Le site PRISM ⚡ Break propose une liste des solutions informatiques qui tombent sous la coupe du PRISM et donne pour chacune des alternatives plus respectueuses de la vie privée :

  • Comme navigateur, utiliser Mozilla Firefox plutôt que Safari, Chrome ou Internet Explorer
  • Comme moteur de recherche, utiliser Startpage plutôt que Google Search (les résultats sont les mêmes car Startpage utilise Google Search !)
  • Utiliser Linux (ex : Linux Mint, Fedora, …) plutôt que Windows, OS X, ou Chrome OS
  • Concernant Apple, aucun problème, si vous achetez Apple, c’est que vous adorez et cautionnez tout ça, donc continuez, vous ne pouviez faire de meilleur choix !
L’ironie de tout cela est que toutes ces alternatives constituent généralement des solutions de bien meilleure qualité ! Par contre, je n’ai pas encore trouvé d’alternative qui me convienne pour Google Maps…


Thinkerview – Interview d’Eric Filiol (hacker, cryptanalyse, ancien de la DGSE)

Publié dans Réflexions | 4 commentaires

Pneus hiver

520_540_alpin_a4
Pourquoi utiliser des pneus hiver

Les pneus hiver sont également couramment désignés par le terme pneus neige. Cette seconde dénomination est inadéquate car elle laisse supposer qu’ils ne sont utiles que quand il neige, ce qui n’est absolument pas le cas. En effet, la gomme d’un pneu été est élaborée pour fonctionner dans des températures situées à partir de 6 degrés. En dessous, la gomme devient très dure et adhère moins à la route.

Les pneus hiver sont biens plus performants que les pneus été lorsque la température de la route est inférieure à 7°C mais aussi sur routes très humides, mouillées, enneigées ou verglacées. Les pneus hiver pourrait pratiquement être utilisés toute l’année (étant très efficaces sous la pluie et sur la boue), mais leur usure devient rapide lorsque les températures sont au dessus de 15°. Ainsi, sur le sec comme sur le mouillé, quatre pneus hiver quand il fait froid vous sauveront la mise au premier freinage d’urgence en ville.

Un pneus hiver permet de gagner en distance de freinage par rapport à un pneu été :

  • 7% (4 mètres) sur route mouillé à 90km/h et à 5°C
  • 17% (11 mètres) sur route verglacée à 30km/h
  • entre 20% et 40% sur route enneigée

En région parisienne, j’utilise les pneus hivers environ de fin novembre à courant avril (cela peut varier d’une saison à une autre).

Coût des pneus hiver

Les pneus hiver coûtent cher à l’achat, tout comme les pneus été. Pendant que les pneus hiver sont utilisés, les pneus été ne s’usent pas (et vice versa). Sur la distance, le coût d’un train de pneu hiver et d’un train de pneu été n’est pas beaucoup plus élevé que le prix de deux trains de pneus été. Il est également possible de dédier un jeu de jantes pour les pneus hiver. Ainsi, inutile de passer (et payer) au garage pour changer de monte. Mieux encore, beaucoup de voitures sont maintenant équipées de pneus 17 pouces (R17, 50). Passer en 16 (R16, 55) est bénéfique sur la neige et permet de payer les pneus hiver bien moins cher qu’en version 17 pouces. La différence de prix pouvant même rembourser le prix des jantes, avec un confort de roulage en hiver accru.

Entreposer ses pneus entre deux saisons

  • Curer (enlever les pierres se trouvant entre les rainures et dans la gomme) les pneus
  • Dégonfler les pneus à 500 grammes maximum pour limiter l’oxydation du caoutchouc
  • Entreposer les pneus dans un local aéré, sec et tempéré (10 à 25°C), à l’abri de la lumière directe du soleil et des intempéries
  • Veiller à ce qu’ils soient éloignés de toute substance chimique, solvants ou hydrocarbures, susceptibles d’altérer la nature de la gomme
  • Empiler les pneus montés sur jantes sur une palette de bois bien à plat ; placer les pneus sans jantes verticalement (debout) en prenant soin de les retourner une fois par mois

Couple de serrage des écrous de jantes

Le couple de serrage est variable en fonction du matériau de la jante (alliage ou tôle), du diamètre des écrous et de la surface de portée (plate pour jante en alliage et conique pour jante en tôle). Ce couple est indiqué dans le manuel d’entretien de la voiture et se situe généralement autour de 90N.m. Le serrage doit se faire en employant un lubrifiant, de préférence sans graisse, sur les filets.

Publié dans Réflexions | Tagué | 2 commentaires

Entretien des sièges de voiture en cuir

Pour entretenir des sièges de voiture en cuir j’utilise du savons de Marseille à la glycérine (ex : savon de Marseille Le Chat) pour le nettoyage et du Gold Class Cuir + pour nourrir et protéger le cuir. Peugeot-5008_2010_1600x1200_wallpaper_46

  1. Nettoyer le cuir avec de l’eau savonneuse en utilisant du savons de Marseille à la glycérine (ex : savon de Marseille Le Chat) et une brosse avec des poils en nylon plutôt souple. Utiliser peu d’eau et ne pas insister sur les coutures.
  2. Meguiars
  3. Essuyer avec un chiffon microfibre légèrement humide.
  4. Bien laisser sécher (au moins une journée).
  5. Verser une petite quantité de Gold Class Cuir + sur un tampon applicateur mousse ou microfibre (ex : Meguiars tampon applicateur mousse) et faire pénétrer soigneusement dans le cuir.
  6. Essuyer avec un chiffon microfibre (ex : Meguiars chiffon en microfibres).

Publié dans Bricolage | Tagué | 1 commentaire