Pourquoi faut-il humidifier l’air intérieur l’hiver ?

VIGNETTE_RESPIRER

Conséquences d’un air trop sec

Il est important de surveiller le taux d’humidité dans une maison, surtout chez les personnes vulnérables (problèmes respiratoires, rhinite, asthme, kératoconjonctivites…) pour lesquels de réels impacts néfastes sur la santé sont observables :

  • Lèvres gercées
  • Yeux secs et rougis
  • Lentilles de contact irritantes
  • Peau sèche et squameuse (dermatite)
  • Picotements dans la gorge, toux sèche
  • Muqueuses du nez et de la gorge asséchées ou irritées
  • Voix respiratoires irritées
  • Augmentation du risque d’infection (propagation des virus comme celui de la grippe)
  • Diminution de l’immunité
  • Les poumons retiennent moins d’oxygène
  • Sensation de froid à température normale
  • Augmentation de l’électricité statique
  • Gêne et irritation accrue à la fumée de tabac
  • Augmentation de la concentration en poussières dans l’air

Taux optimal d’humidité

Une personne peut difficilement ressentir s’il fait 40% ou 60% d’humidité relative. La sensation d’inconfort apparaît en dessous de 30% ou au dessus de 70%.

Confortthermique2

Le taux d’humidité recommandé dans une maison se situe entre 40% et 65%.

Le diagramme ci-contre précise la plage de taux d’humidité relative ambiante optimal d’un point de vue hygiénique (d’après Scofield et Sterling) (Doc.Dri-Steem/Pacare).

Confortthermique3

Le diagramme suivant définit une plage de confort hygrothermique (extrait de l’article de R. Fauconnier L’action de l’humidité de l’air sur la santé dans les bâtiments tertiaires parut dans le numéro 10/1992 de la revue Chauffage Ventilation Conditionnement) :

  • Zone 1 à éviter vis-à-vis des problèmes de sécheresse
  • Zones 2 et 3 à éviter vis-à-vis des développements de bactéries et de micro-champignons
  • Zone 3 à éviter vis-à-vis des développements d’acariens
  • Zone 4 correspondant au polygone de confort hygrothermique

Pourquoi l’air est-il aussi sec dans nos maison l’hiver

La mesure du taux d’humidité relative dans l’air s’exprime en % et est proche du rapport entre l’humidité absolue portée par l’air et l’humidité absolue maximale qu’il peut porter lorsqu’il est saturé. Ainsi, cette grandeur caractérise la faculté que possède l’air d’absorber encore de la vapeur d’eau avant qu’elle ne condense.

On entend généralement que le chauffage assèche l’air. En fait, chauffer l’air ne modifie en rien l’humidité absolue portée par l’air. Cependant, au plus l’air est chaud, au plus l’humidité absolue maximale qu’il peut porter augmente.

HumiditeHivers

Prenons une exemple simple. Il fait 0°C dehors et le taux d’humidité relative est maximal (100%) comme en cas de pluie. Si l’on aère complètement la maison, l’air de dehors avec son taux d’humidité relative de (100%) remplace l’air de la maison. Ensuite on chauffe cet air à 10°C. La quantité d’eau que l’air contient reste constante, mais le taux d’humidité relative passe de 100% à 50%. À 20°C, il passe à 26% et à 25°C il n’est plus que de 19% !

41O8RYQ2VCL

Voila pourquoi l’air est pratiquement systématiquement trop sec l’hiver dans une maison. Certaines activités permettent toutefois d’augmenter un peu ce taux d’humidité (étendage de linge, douche, cuisine…), mais c’est souvent insuffisant.

Bien entendu, pour mesurer le taux d’humidité, il faut s’équiper d’un hygromètre.

Solutions

La solution à un air trop sec consiste bien entendu à trouver un moyen de faire évaporer de l’eau dans l’air.

TaoTronics

J’ai testé des humidificateurs pour radiateur. D’une contenance d’environ d’environ 0.4 litre, ils se vident en environ une semaine. Je n’ai pas vraiment observé de variation mesurable du taux d’humidité avec ce type d’humidificateur (j’en avais 4 dans une même pièce).

J’ai ensuite essayé l’humidificateur ultrasonique de TaoTronics. Il est capable de faire évaporer plus de 4 litres par 24 heures. Il est donc pratiquement 70 fois plus efficace qu’un humidificateurs pour radiateur. Avec celui-ci, il est possible d’ajuster le taux d’humidité de la pièce à la valeur désirée. Bref, j’en suis plutôt content.

Informations et sources

Cette entrée a été publiée dans Réflexions. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *