Pneus hiver

520_540_alpin_a4
Pourquoi utiliser des pneus hiver

Les pneus hiver sont également couramment désignés par le terme pneus neige. Cette seconde dénomination est inadéquate car elle laisse supposer qu’ils ne sont utiles que quand il neige, ce qui n’est absolument pas le cas. En effet, la gomme d’un pneu été est élaborée pour fonctionner dans des températures situées à partir de 6 degrés. En dessous, la gomme devient très dure et adhère moins à la route.

Les pneus hiver sont biens plus performants que les pneus été lorsque la température de la route est inférieure à 7°C mais aussi sur routes très humides, mouillées, enneigées ou verglacées. Les pneus hiver pourrait pratiquement être utilisés toute l’année (étant très efficaces sous la pluie et sur la boue), mais leur usure devient rapide lorsque les températures sont au dessus de 15°. Ainsi, sur le sec comme sur le mouillé, quatre pneus hiver quand il fait froid vous sauveront la mise au premier freinage d’urgence en ville.

Un pneus hiver permet de gagner en distance de freinage par rapport à un pneu été :

  • 7% (4 mètres) sur route mouillé à 90km/h et à 5°C
  • 17% (11 mètres) sur route verglacée à 30km/h
  • entre 20% et 40% sur route enneigée

En région parisienne, j’utilise les pneus hivers environ de fin novembre à courant avril (cela peut varier d’une saison à une autre).

Coût des pneus hiver

Les pneus hiver coûtent cher à l’achat, tout comme les pneus été. Pendant que les pneus hiver sont utilisés, les pneus été ne s’usent pas (et vice versa). Sur la distance, le coût d’un train de pneu hiver et d’un train de pneu été n’est pas beaucoup plus élevé que le prix de deux trains de pneus été. Il est également possible de dédier un jeu de jantes pour les pneus hiver. Ainsi, inutile de passer (et payer) au garage pour changer de monte. Mieux encore, beaucoup de voitures sont maintenant équipées de pneus 17 pouces (R17, 50). Passer en 16 (R16, 55) est bénéfique sur la neige et permet de payer les pneus hiver bien moins cher qu’en version 17 pouces. La différence de prix pouvant même rembourser le prix des jantes, avec un confort de roulage en hiver accru.

Entreposer ses pneus entre deux saisons

  • Curer (enlever les pierres se trouvant entre les rainures et dans la gomme) les pneus
  • Dégonfler les pneus à 500 grammes maximum pour limiter l’oxydation du caoutchouc
  • Entreposer les pneus dans un local aéré, sec et tempéré (10 à 25°C), à l’abri de la lumière directe du soleil et des intempéries
  • Veiller à ce qu’ils soient éloignés de toute substance chimique, solvants ou hydrocarbures, susceptibles d’altérer la nature de la gomme
  • Empiler les pneus montés sur jantes sur une palette de bois bien à plat ; placer les pneus sans jantes verticalement (debout) en prenant soin de les retourner une fois par mois

Couple de serrage des écrous de jantes

Le couple de serrage est variable en fonction du matériau de la jante (alliage ou tôle), du diamètre des écrous et de la surface de portée (plate pour jante en alliage et conique pour jante en tôle). Ce couple est indiqué dans le manuel d’entretien de la voiture et se situe généralement autour de 90N.m. Le serrage doit se faire en employant un lubrifiant, de préférence sans graisse, sur les filets.

Cette entrée a été publiée dans Réflexions and taguée . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to Pneus hiver

  1. Pneu hiver dit :

    Ces détails sont vraiment important à connaître avant de se lancer à un achat de pneu.

  2. Alexandre Courvoisier dit :

    En Suisse, les pneus d’hiver sont de rigueur à compter de l’automne. Depuis belle lurette.

    À ma connaissance, ce n’est pas une obligation légale. Mais presque: en cas de pépin, l’assurance ne nous couvre pas si nous n’avons pas les pneus adaptés.

    Je n’ai jamais compris pourquoi ce n’était pas la règle en France, à la saison. Chaque année c’est la même rengaine: des kilomètres de bouchons, et c’est un euphémisme, pour – si ça se trouve – quelques hurluberlus qui n’ont pas mis des pneus adaptés.

    Ca nous ferait presque rire, si une économie par tête n’entraînait pas des centaines de milles de perte pour votre nation, en dégâts, immobilisations sur trois mois, et parfois, malheureusement, en morts.

    Je crois que l’imposition des pneus d’hivers dès l’automne serait une décision sage. Reste à espérer que ça n’entrainera pas des grèves au même coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *