IPX800 v3 : le serveur de domotique câblée

ipx800

Présentation

L’IPX800 est une serveur de domotique centralisés intégrés au tableau électrique. Il s’agit en fait d’une carte électronique capable de contrôler des entrées digitales tout ou rien, des entrées analogiques et des sorties relais sur contact inverseur. Ainsi, contrairement à un contrôleur comme la Vera Lite, tout doit être câblé avec l’IPX800. Cela en fait un contrôleur moins accessible qu’une box Z-Wave, mais c’est aussi une solution plus fiable, moins couteuse et tout à fait complémentaire d’une box utilisant un protocole sans fil. Bien entendu, l’IPX800 est connectée et dispose d’une interface Web d’administration.

Spécifications

  • 8 entrées digitales tout ou rien (contact sec) extensible à 32
  • 4 entrées analogiques
  • 8 sorties relais sur contact inverseur 250v/10A extensible à 32
  • 3 Compteurs d’impulsions
  • Programmateur sur 1 semaine intégré
  • Alertes emails avec messages personnalisables par événement
  • Envoi des données vers l’url de son choix (Notification Push)
  • Ping watchdog
  • Mémorisation de l’état des relais en cas de coupure secteur
  • Boitier rail din (9 modules) pour installation dans un tableau électrique
  • Alimentation 12V continu

Démarrage, paramétrage et mise à jour

IPX800-Interface

Pour démarrer l’IPX800, il faut la connecter au réseau (câble Ethernet) et l’alimenter en 12V continu soit à l’aide d’un connecteur d’alimentation basse tension rond (diamètre interne 2.1mm et externe 5.5mm, + au centre), soit en connectant l’alimentation sur le bornier DC Input (attention, redémarrer le contrôleur nécessite de débrancher l’alimentation…).

Premier paramétrage et mise à jour :

  1. Rechercher l’adresse IP de l’IPX800 en utilisant son routeur (sa box Internet) et se connecter à son interface Web.
  2. Vérifier si le micrologiciel de l’IPX800 est à jour et, le cas échéant, procéder à une mise à jour.
  3. Pour configurer l’IP statique et sécuriser le contrôleur, se rendre dans LAN SETTINGS et
    • Décocher Enable DHCP afin de passer en IP statique (éventuellement modifier son l’adresse IP pour renseigner celle de son choix).
    • Cocher Enable password et renseigner Username et Username afin de sécuriser l’accès à l’interface web du contrôleur.
    • Cliquer sur Save pour enregistrer les modifications

Ping WatchDog

L’IPX800, implémente un système de surveillance (par requête ping) de périphérique Internet (Ping WatchDog en anglais). Ce dispositif permet, par exemple, de surveiller sa connexion internet et de redémarrer automatiquement sa box Internet en cas de dysfonctionnement. Le Ping WatchDog est paramétrable en se rendant dans M2M → PING.

Par défaut, la sortie associée au Ping WatchDog est la sortie 1. Ce paramètre par défaut peut occasionnellement se restaurer à votre insu par exemple à l’occasion du mise-à-jour du micrologiciel. Donc mieux vaut placer sur la sortie 1 le dispositif que le Ping WatchDog doit surveiller. Cette précaution permet par exemple d’éviter que le Ping WatchDog n’ouvre la porte de garage pendant que vous êtes en vacances par exemple :)

Redémarrer (reboot)

Il est parfois utile de redémarrer l’IPX800. Pour cela, il est possible de la débrancher puis de la rebrancher, mais le plus simple reste : Lan settings → Save. Oui, moi aussi je pense qu’un petit bouton Reboot serait le bienvenu !

Mon avis

De la mise en œuvre à l’interface en passant par la procédure de mise à jour, il faut bien reconnaître que tout est spartiate avec l’IPX800. Chaque version du micrologiciel comporte son petit lot d’améliorations, mais aussi de petits bugs et de petites régressions (cf. billet que la fonction Push). La procédure de mise à jour du micrologiciel est une vrai petite galère. Cependant, les possibilités de ce contrôleur sont énormes. Le rapport entre son prix et son nombre d’entrées/sortie est extrêmement favorable par rapport à des modules Z-wave et ce contrôleur dégage une impression de fiabilité matérielle à vérifier sur la durée.

Liens et informations

Cette entrée a été publiée dans Domotique, Contrôleurs, Tutoriels and taguée . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to IPX800 v3 : le serveur de domotique câblée

  1. Toto dit :

    Bonjour,

    Aprés qq mois d’utilisation de la IPX, vos retours sont toujours aussi positifs concernant sa viabilité et robustesse, quel uptime ?

    Merci pour votre blog.
    J’attend votre réponse avant de faire l’acquisition moi aussi d’un IPX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *